Aide juridique gratuite

simulation rachat de crédit

Prêt immobilier : de quelle manière doit-on s'y prendre avec les frais de dossiers ?

Pour les établissements financiers, l'octroi d'un prêt immobilier ne peut se faire sans qu'un dossier soit réalisé sur le profil du client. Mais la préparation et l’accès à une offre impliquent des frais supplémentaires. Les enseignes estiment que leurs conseillers ont besoin d'être rémunérés. Ce qui est assez légitime après tout le travail qu'ils ont fait pour accompagner le souscripteur dans sa prise de décision. Cependant, la somme est souvent assez considérable au point de dissuader l'intéressé. Différentes astuces permettront malgré tout de négocier efficacement ces frais de dossiers.

Frais de dossiers et possibilité de négociation

Alors, les clients l'auront bien compris, les frais de dossiers sont, en réalité la rémunération qu'on doit à un conseiller (ou courtier) lors d'un projet d'emprunt immobilier. Selon certaines estimations, le taux de ces frais particuliers varient entre 0,4 % et 1 % du montant total du prêt. Ce qui signifie que pour une somme de 100 000 euros, l'addition pourrait atteindre les 1000 euros. Mais grâce à une simulation rachat de crédit comme sur https://www.boursedescredits.com/guide-simulation-rachat-credit-799.php, les futurs clients comprendront qu'il est possible de revoir les barèmes et de réduire le montant à hauteur de 50 %.

Le mieux serait que le souscripteur accède à différentes offres pour pouvoir comparer et trouver celle qui lui convient. Mais cela lui prendrait trop de temps. Les guides tarifaires des établissements financiers pourraient donc être des solutions pour ceux qui ont le temps. La négociation rapide des frais de dossiers est possible si l'intéressé décide de s'adresser directement à sa banque sans l'aide d'un intermédiaire. La réduction sera également réelle s'il bénéficie de prêts plafonnés ou d'autres types de prêts particuliers. Pour finir, les futurs clients pourront aussi miser sur la concurrence. Actuellement, les enseignes font preuve d'ingéniosité quitte à amoindrir les coûts de leurs services afin d'attirer l'attention des demandeurs.

Quelques astuces pour convaincre les banques

Négocier ses frais bancaires signifie que le futur client va devoir revoir certains éléments de son profil pour les rendre décisifs et pertinents aux yeux des établissements.

  • Rendre son profil un peu plus attrayant

Durant la conception du dossier, le profil sera le premier élément pris en compte par les professionnels. Pour les persuader de la qualité de celui-ci, le souscripteur doit montrer ses points forts tels les garanties qu'il présente, les apports ou encore son taux d'endettement.

  • Argumenter en se basant sur le contexte

Si le client s'y connaît un peu en finance, il peut aussi démontrer à son enseigne les raisons qui le poussent à la négociation. Peut-être que le taux d'intérêt est déjà assez important et que l'établissement pourrait comprendre sa requête.,

  • Miser sur son statut de client

Puisqu'on parle de négociation, il faut bien faire des concessions. Son statut de client peut jouer en la faveur du souscripteur. S'il est un habitué, ce dernier pourrait mettre en avant sa fidélité qui méritera certainement une petite réduction. S'il est un nouveau client, il peut s'intéresser à d'autres offres de son enseigne pour que les frais de dossiers puissent être revus.