Aide juridique gratuite

http://www.recrutea.fr/

Comment accéder aux métiers du droit ?

Que ce soit dans le domaine privé ou dans le domaine public, une formation universitaire en droit débouche vers de nombreux métiers. Mais quels sont donc ces métiers et comment y accéder ? Éléments de réponse.

Juriste d'entreprise, un métier prisé

Actuellement, de nombreuses entreprises, notamment les grands groupes, mais aussi quelques PME/PMI font le choix de se doter d’un service juridique pour la gestion des échanges commerciaux, des impôts, du développement de l’entreprise ainsi que de leurs éventuelles difficultés d'ordre juridique. Les postes proposés dans ce type de service requièrent généralement des connaissances très pointues dans le domaine du droit privé à l’exemple du droit social, du droit fiscal, du droit des assurances, du droit immobilier, du droit de l’environnement… Cependant, les juristes spécialisés dans le droit des contrats et des contentieux sont les plus recherchés.

Le plus souvent, le niveau minimal requis lors d’un recrutement juriste comme sur https://www.recrutwin.com/ est le master de droit privé (bac + 5). Les employeurs apprécient particulièrement les doubles profils, c’est-à-dire les juristes qui justifient de deux ou plusieurs diplômes. Par conséquent, les étudiants en droit qui aspirent au métier de juriste d’entreprise peuvent préparer un « diplôme de juriste-conseil d’entreprise » ou DJCE en parallèle avec un master de droit des affaires, décrocher un « certificat d’aptitude à la profession d’avocat » ou CAPA dans une grande école de commerce ou encore un diplôme auprès d’un institut d’études politiques (IEP).

Une foule de possibilités avec un cursus en droit

Outre les métiers en entreprises, une formation universitaire en droit ouvre la voie à de nombreux autres métiers dont notamment les métiers de l’administration publique, de la justice et de la police. Contrairement à un recrutement de juriste d'entreprise, certaines de ces professions sont accessibles dès l’obtention d’une licence en droit ou même d’un  bac + 2 en droit. C’est le cas notamment des métiers d’éducateur de protection judiciaire de la jeunesse, de Greffier des services judiciaires, de Conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation, de Clerc de notaire, de lieutenant de police et de commissaire – priseur.

Toutefois, la possession d’un master en droit offre la possibilité de devenir :

  • Fonctionnaire de l’État : Magistrats (juge ou procureur), Directeurs d’établissements pénitentiaires, Officiers de police judiciaires, Administrateur territorial, Conseiller des affaires étrangères, Directeurs d’hôpitaux…

  • Auxiliaires de justice : Avocats, Notaires, Huissiers de justice, Mandataires judiciaires.

Mais quel que soit le métier de l’administration publique, de la justice et de la police envisagé par l’étudiant en droit, il faudra passer par des concours et des formations spécifiques pour pouvoir y accéder. Et ce, en plus de la formation en droit bien sûr. Dans certains cas, la préparation des concours nécessite l’intégration d’un organisme dédié tel que les Ipag, les Cpag ou les Instituts régionaux d’administration ou IRA.